Les roses ont des épines... [Terminée]
 :: Dis-nous tout sur toi ! :: Viens te présenter ! :: Présentations terminées

Hannah Baskerville

Messages : 111
Date d'inscription : 03/05/2017
Age : 19
Localisation : Sûrement dans un coin sombre avec Billy
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Mai - 16:34
mon avatarhannah baskerville

hannah baskerville

une fois dans sa vie, un homme est autorisé à tomber follement amoureux d’une magnifique rousse

  • prénom(s)hannah
  • nombaskerville
  • orientation sexuellehétérosexuelle
  • âge19 ans
  • originesanglaise
  • délits commisvoles, consommation de substances illicites, état d'ébriété sur la voie publique, actes de violence, mutilation...
  • groupeclasse a
  • situation conjugalec'est compliqué...
  • situation familialegrande sœur d'un petit oliver
mon avatar

caractère

si vous êtes déjà sorti avec une rousse, levez votre verre. sinon, élevez vos critères

Je pense que je ne suis pas une fille facile à comprendre. Je vais être franche, je suis cassée, complètement cassée par mon passé. C'est le genre d'histoire qui laisse des traces et les miennes sont visibles dans mon comportement. Plus jeune j'étais une fille innocente, joyeuse, généreuse, emprunte de justice, je croyais en Dieu, comme mon père, j'étais pieuse, en bref, une parfaite petite fille. J'avais commencé le Kendo à l'âge de 8 ans et j'aimais ça, je m'y dévouais corps et âme, c'est peut être la seule chose qui n'ait pas changé chez moi, j'aime mon sport et je le pratique avec toujours autant de plaisir. J'étais plutôt brillante à l'école mais aujourd'hui j'ai totalement laissé tomber, je n'ai pas envie de satisfaire mon père avec de bons résultats à l'école. Je ne sais pas si je suis gentille ou méchante, je n'arrive pas vraiment à me définir alors je préfère dire que j'ai ma propre vision de la justice. Il m'arrive d'aider les gens quand j'estime qu'ils le méritent mais la plus part du temps j'estime qu'on a la monnaie de sa pièce. Je ne supporte pas la violence gratuite et encore moins qu'on s'en prenne à plus petit que sois, mais il m'arrive également de fermer les yeux sur ce genre de choses quand je trouve que c'est mérité. J'aime la violence, j'aime la sensation que procure les bagarres et l'adrénaline, mais je ne me bats jamais sans raison. Je vais à la limite chercher une excuse valable pour me battre, mais je n'attaque pas les gens dans le dos. On peut dire que je suis d'une grande franchise, sauf en ce qui concerne mes sentiments, là il vous faudra redoubler d'efforts pour me faire dire ce que je ressens. Je suis restée une joueuse, j'aime taquiner les gens et les provoquer, ça c'est mon grand truc et puis il faut dire ce qui est, ça m'occupe ! Pour finir, je tiens à prévenir la gente masculine, bien que j'aime les hommes je n'accepte pas qu'ils m'approchent, c'est un traumatisme lié à l'enfance que moi-même je ne comprend pas. Si vous faites le premier pas, vous avez perdu tout espoir de passer une nuit excitante à mes côtés ! Mais si vous êtes patient, peut être aurez-vous la chance de passer une moment avec Hannah, qui sait ?
mon avatar

physique

les rousses sont comme les autres femmes... en mieux !

Je me regarde dans le miroir, je sais que je suis jolie. Je n'en ai jamais douté et on me l'a toujours dit. Ma mère était très belle aussi, j'ai tout pris d'elle. Sauf peut-être mes yeux, ils sont aussi bleus que ceux de mon père, d'un bleu presque transparent. Je n'ai jamais su donner un nom à cette couleur... Pervenche ? Turquoise ? Bleu azur ? Sûrement tout ça à la fois, selon le temps qu'il fait dehors. Je passe ma main dans mes cheveux en espérant dompter ma crinière de boucles rousses, mais c'est peine perdue. Je vais devoir sortir le démêlant pour que tout ça ressemble à quelque chose. Une fois peignés mes cheveux sont encore plus beaux, soyeux, il descendent en une cascade rousse jusque sous mes fesses. On les remarque vite, ils sont d'un roux rouge si flamboyant. J'ai une peau de rousse, très pâle, presque diaphane, le soleil n'est pas mon ami ! Mais je n'ai pas hérité des adorables tâches de rousseur de ma mère, juste des joues légèrement rosie. J'ai un visage ovale, allongé et des traits fins et harmonieux, des yeux en amandes, un petit nez en trompette et des lèvres roses et charnues. Dans l'ensemble, j'aime vraiment mon visage. Je continue de m'étudier dans la glace, je passe en revue mon corps, j'ai une belle poitrine, sans qu'elles soient imposantes, bien rondes et généreuses. Mon ventre est musclé, on voit de légers abdos se dessiner grâce à des années d'entraînements de Kendo. Mes bras son fin et musclés tout comme mes jambes. Je ne suis pas très grande, 1 mètre 65 tout au plus, mais mes jambes ont toujours paru longues. Je me tourne légèrement pour regarder mon dos, j'aime le dos des gens, le miens est fin et on voit se dessiner une jolie musculature, sans que ce soit disgracieux. J'ai des fesses musclées et bombées, ce que je trouve tout à fait plaisant à regarder. Dans l'ensemble mon corps est musclé et fin, mais il reste féminin et je suis bien content que mes années de Kendo ne m'aient pas transformé en une de ces bodybuildeuses affreuses.
J'aime mettre des vêtements qui me mettent à mon avantage, l'uniforme de l'école est assez mignon, mais moi je ne suis pas mignonne, je suis sexy. Je remonte donc la jupe grise à mi-cuisse, en dessous du genoux c'est absolument horrible, la chemise, je la noue sans arrêt au dessus de mon nombril et je ne la boutonne jamais jusqu'en haut. J'aime bien qu'on me regarde et pourtant je ne suis pas narcissique. Et puis soyons franc, les uniformes scolaires sont franchement pas fait pour grimper partout ou se déplacer en courant. Comme ça, je suis bien mieux !
Pour finir, je possède de nombreux tatouages dont je suis très fière, ils recouvrent mes mains, mes bras, ma clavicule, mon dos et mon visage. Je ne les ai pas fait pour des raisons particulières, la plus part représentent des motifs marins, oui j'aime la mer alors je l'emmène partout avec moi. J'ai également deux points sous l’œil droit. Mais si je les ai fait faire c'est aussi surtout pour embêter mon père, et puis quand on commence... On ne s'arrête plus ! J'ai également une étoile sous l’œil gauche, je ne sais pas pourquoi je l'ai faite, mais elle est là !
mon avatar

histoire

le monde d'aujourd'hui était trop brutal et dangereux pour les rêveurs et les idéalistes.

Hannah, Jane, Amanda Baskerville est née le 10 Janvier 1998, dans un hôpital de Manchester, Angleterre. Petite fille désirée et attendue, ses parents étaient fous de joie. Une vie pleine d'amour l'attendait. Et pourtant, la famille devaient encore s'agrandir en 2004 avec la naissance du petit Oliver, Charles, James Baskerville, notre petite Hannah a alors 6 ans. Elle est une grande sœur aimante et sérieuse, ses parents, et surtout son père, sont très fières d'elle. La vie d'Hannah n'est que joie et bonheur pendant les 5 années suivante. A ses 8 ans, elle commence le Kendo, sous les yeux attendris de ses parents, elle est brillante et appliquée dans tout ce qu'elle fait. Cette histoire pourrait s'arrêter là, on pourrait dire qu'elle a vécu toute sa vie de la même manière, entourée d'amour, de ses proches, un diplôme en poche, elle se mari, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. Mais ce serait mentir et il n'y aurait surtout rien à raconter !

16 Janvier 2009 pourtant, la vie d'Hannah prend un tournant inattendu. Ce soir là, son père rentre tard du travail et son petit frère est restée à la garderie afin que sa mère puisse faire les courses tranquillement. Accompagnée d'Hannah, elle prend la route de l'épicerie la plus proche, main dans la main, mère et fille rigolent de tout et de rien, l'insouciance est au rendez-vous. Mais c'était sans compter sur les ombres qui se cachaient là, dans cette rue de Cheptows St. 4 jeunes hommes s'avancent, la mère d'Hannah, prise de panique cache sa fille derrière elle, mais quelques coups de couteau et de sac plus tard, la jeune et douce mère gît par terre, sous les yeux horrifiés de sa fille. La demoiselle, âgée de 11 ans, subit viole et blessure à plusieurs reprise. Au bout d'une heure de supplice la petite Hannah est laissée dans le caniveau, près du corps sans vie de sa mère. Quelques heures plus tard, un couple de passant apercevant les corps des deux femmes, envoient Hannat à l'hôpital. La jeune adolescente ressort traumatisée de cette expérience et complètement changée.

Les années passent, Hannah ne cesse de changer, tout comme le reste de la famille. Le père d'Hannah, théologien éminant et croyant, avait perdu foi en la justice humaine depuis que les assassins et violeurs de sa fille avaient étés relâchés pour manque de preuves. Hannah et son petit frère étaient toujours entourés d'amour, mais cet amour avait changé. Leur père était devenu un véritable fanatique de la religion, il ne croyait qu'en la justice suprême et pensait pouvoir se faire maître de cette justice. De son côté, la jeune fille est toujours aussi brillante, mais elle enchaîne les bagarres et les voles, elle côtoient des gangs et ne se cache même pas de ce qu'elle fait à son père, assumant pleinement ses écarts. L'année de ses 14 ans, Hannah tranche les doigts d'un garçon de son école. Ce dernier, trouvant Hannah à son goût avait « délicatement » tenté de passer ses doigts sous sa jupe, ni une, ni deux, la jeune fille avait sorti son couteau et lui avait coupé deux doigts avec une dextérité et une force étonnante. La procédure judiciaire pris 1 an, l'avocat de la jeune fille plaide le traumatisme et cette dernière évite de peu un lourd châtiment. Seule condition pour être relâchée ? Aller voir un psychologue toutes les semaines ainsi qu'une belle somme versée à la famille.

Hannah fête ses 15 ans et quelques moi plus tard, James Baskerville, profondément déçu une fois de plus par le laxisme de la justice décide de mettre un terme à ces crimes impunis. Il revend tout ses biens, sa maisons, ses meubles et achète un immense château, loin de tout, dans les montagnes anglaises. Prenant fils et filles pour unique bagage, il créé l'année suivante l'Institut Baskerville. Depuis, Hannah et sa famille vivent dans ce grand château, entouré d'élèves tous plus criminelles les uns que les autres, parfois, dans la masse, il y a des innocents, mais difficile de savoir lesquels...

hors jeu

parce qu'en général t'as une vie à côté

Nani et je suis bien assez âgée pour boire légalement dans tous les pays du monde. Ce forum c'est un peu notre bébé alors aimez-le !
Et voilà le code mes bichons maltais :
©linus pour Epicode

Billy Rothschild

Messages : 87
Date d'inscription : 05/05/2017
Localisation : Entre les cuisses d'Hannah
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Mai - 18:08
Salut ma biche ~

J'adore ta fiche, évidemment =P Hormis quelques erreurs d'inattention, j'ai rien à redire. C'est parfait poulette, j'te valide d'office ! ♥
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: